◄◄  ◄  ►►  ► 
DéCEMBRE 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Femmes enceintes en centre fermé: l’histoire de Samira

30 mars 2015

FEMMES ENCEINTES EN CENTRE FERMÉ: L’HISTOIRE DE SAMIRA

Enceinte de 6 mois*, avec des problèmes de santé mentale, Samira est en centre fermé depuis le 14 janvier et risque d'être expulsée vers le Maroc. Elle a décidé de témoigner.

Samira a quitté le Maroc en 2008 pour fuir un mari violent. Souffrant de troubles psychiques liés à son passé d’abus, elles est détenue en centre fermé depuis le 13 janvier car sans papiers. Le 7 avril, elle entamera son sixième* mois de grossesse. Elle n’est pas la seule femme enceinte actuellement détenue en centre fermé. Rappelons par ailleurs qu’en février l’Office des étrangers a fait expulser Martine, une jeune Congolaise qui avait fait une fausse couche en centre fermé.

Samira sait qu’elle risque d'etre expulsée au Maroc. L’Office a déjà programmé par deux fois son rapatriement forcé. Aujourd’hui, elle a décidé de raconter son histoire.

Samira, quand elle était libre.

Pourquoi as-tu décidé de quitter le Maroc?


Je me suis enfuie du Maroc parce que, quand j'avais 16 ans, un groupe de personnes a enlevé mon frère et moi, ils ont sexuellement abusé de moi, ils nous ont battus avec des coups de fouet et de barre jusqu’à tuer mon frère. J’ai réussi à m’enfuir. Mon grand frère a alors décidé de me faire marier avec un homme qui pourrait me protéger, mais il était violent et j'ai perdu 4 enfants à cause des coups qu'il m'a donnés pendant mes grossesses. J’ai eu seulement un fils avec lui, maintenant il a 12 ans et il habite au Maroc avec son père. Après 5 ans de mariage j'ai divorcé et je suis partie en Belgique.

Depuis combien de temps habites-tu en Belgique et pourquoi as-tu été emmenée en centre fermé?

J'habite ici depuis 7 ans et je suis en centre fermé parce que des agents de la Police de Schaerbeek ont jeté mes documents pour la régularisation pendant l'arrestation de l'homme avec lequel j'habitais ici à Bruxelles (et que j’avais épousé à la mosquée).

Quand je suis arrivée en Belgique j'ai obtenu la Carte Orange parce que j'étais suivie par un psychiatre et j'avais beaucoup de problèmes de santé. Mais en 2012 l'Office de étrangers a décidé de me retirer la Carte Orange et alors j'ai commencé à faire des recours pour la régularisation. Quand je l'avais presque obtenue, les agents ont jeté mes documents à la poubelle.

C'était le 13 janvier 2015 et je suis restée au commissariat de police pendant 24 heures sans boire ni manger, et j'étais déjà enceinte. Ils voulaient des informations sur la drogue de mon mari, mais je ne savais rien.

Depuis combien de temps es-tu enceinte et quel futur imagines-tu pour toi et pour ton enfant?

Le 7 avril je commence mon sixième* mois de grossesse. Je ne veux pas d'argent ni de documents. Je veux seulement rester tranquille avec mon fils, ici en Belgique, parce que le Maroc c'est trop dangereux pour nous.

Quelles sont tes conditions de santé?

J'ai beaucoup de problèmes de santé. J'ai des allergies alimentaires et je souffre d'asthme allergique aux acariens. En plus, j'ai pris des médicaments psychotropes pendant plusieurs années, à cause de mon choc après l'enlèvement en Maroc.

Comment s'est passée ta tentative de régularisation en centre fermé?

J'ai déjà présenté deux demandes d'asile pour éviter deux vols de rapatriement. Le premier était prévu pour le 25 janvier et le deuxième pour le 20 mars. Le 26 mars à 9 heures j'ai un nouvel entretien.

Qu’est-ce qui te manque le plus en centre fermé?

Ce qui me manque, c’est l'air, la pitié de Dieu et la présence de quelqu'un qui me protège. Ici je dors mal, je me réveille chaque matin avec l'anxiété et la peur de partir et presque tous les soirs je perds du sang du nez. Je suis vraiment fatiguée.

Contact: Samira (0487 14 10 95)

[*Correction: dans une première version de cet article, nous avions écrit par erreur que Samira est enceinte de 7 mois]